Contre le vent, le froid et la pluie : comment s’équiper lors d’une rando ?

Pour partir en randonnée, il est important de bien s’équiper à commencer par les vêtements adéquats. Conçus particulièrement pour supporter la transpiration, la pluie, les coups de vent et le froid, ils sont indispensables pour partir serein et dans le confort. Voici quelques conseils pour bien en choisir.

Pourquoi des vêtements spéciaux ?

Faire de la randonnée c’est faire du sport qui consiste à marcher et qui peut s’étaler sur des kilomètres. Dans ce cas, il est important de bien s’équiper pour pouvoir jouir des avantages de cette pratique dont le plaisir de découvrir de nouveaux horizons. Le principe général c’est d’oublier les vêtements trop moulants, trop amples, trop chauds et trop lourds. Il existe des habits spécialement adaptés aux activités extérieures. Conventionnellement, les adeptes utilisent le système des 3 couches : la première (à même le corps) pour un  tissu technique qui régule la température corporelle, la deuxième pour une meilleure isolation (comme le polaire) et la troisième, une matière qui sera imperméable.

Ne jamais oublier la veste coupe vent

Même si les conditions météorologiques du lieu ont été consultées d’avance, le randonneur n’est jamais totalement à l’abri des changements de temps. Ainsi, la veste coupe vent doit figurer parmi les équipements indispensables à emporter. La version « softshell » est très appréciée des randonneurs : elle assure une bonne protection contre le vent tout en assurant un maximum de confort. Spécialement portée lorsque les conditions ne sont pas extrêmes, elle assure une parfaite maniabilité dans les mouvements et protège en cas de crachins et de pluies fines. Sa composition peut parfaitement remplacer les 2 dernières couches précédemment citées. La veste coupe vent est idéale pour les randonnées en printemps, été ou automne, pour les treks en altitude et le ski rando de printemps sans conditions extrêmes.

Ce qu’il faut aussi emporter

Il faut également prendre soin de la partie inférieure du corps. Le système des 3 couches est également valable pour les pantalons. Cette partie du corps transpire beaucoup aussi. Les shorts sont les bienvenus si ceux qui les portent ont en l’habitude car autrement, le voyage sera dérangé par les piqures d’insectes dans les broussailles. Ensuite, pour faire face au mauvais temps, il est conseillé d’emporter des guêtres pour protéger les parties et les chaussures de l’humidité. Enfin, pour les grandes averses, il est préférable d’enfiler un imperméable à capuche pour rester au sec.

Tous nos conseils pour des vacances bivouac avec des enfants en bas âge
En mode bivouac : quel type de GPS avoir sur soi ?