En mode bivouac : quel type de GPS avoir sur soi ?

Le  bivouac est une pratique très appréciée auprès de tous les amoureux de la nature. Profiter seul d’un merveilleux couché de soleil, apprécier le fait de dormir dans un endroit méconnu, voilà ce qui se passe lorsqu’on est face à la beauté de la nature. Pour plus d’aventures, un GPS est nécessaire et voici comment bien le choisir.

L’utilité d’un GPS pour le « mode bivouac »

Un GPS est un outil technique avec lequel le randonneur peut trouver tous les chemins existants de son point de départ jusqu’à un point d’arrivée. En effet, il peut être utilisé comme un outil d’orientation ou comme un équipement de secours. Si ce deuxième cas se présente, il suffit de relever les coordonnées inscrites et de les reporter sur la carte pour pouvoir se situer à 3 m près. C’est donc un outil d’excellence pour découvrir de nouveaux horizons et pour multiplier les exploits. Il existe différentes sortes sur diverses marques mais le choix doit se baser sur les critères importants.

Les critères de choix

Pour bien choisir son GPS pour randonnée, il est nécessaire de mettre l’accent sur certains critères. Pour être à l’aise dans la maniabilité et pour être pratique, il doit être léger, autonome et solide. Même si l’utilisation de ce matériel nécessite un minimum de savoir faire, ce dernier doit être facile à utiliser. Ensuite, pour enregistrer les cartes et d’autres données utiles, une bonne mémoire interne et extensible serait le must. Enfin, pour jouer son rôle à 100 %, il doit être capable de capter correctement les signaux des satellites. Tout ceci doit rester bien visible sur un large écran.  En remplissant ces caractéristiques, le GPS doit pouvoir être plus qu’indispensable au randonneur.

Bon à savoir

Un GPS présente de nombreuses fonctionnalités encore insoupçonnées comme l’existence d’un baromètre/altimètre : les données relevées par celles-ci permettent de connaître les prévisions météorologiques du lieu. Il y a également la boussole électronique : celle-ci définit  la direction même si on est immobile. Enfin, un GPS peut aussi être intégré d’un appareil photo numérique et d’une radio bidirectionnelle. Le seul bémol avec ces nombreuses qualités c’est qu’elles réduisent rapidement l’autonomie de l’appareil. Il est bon de savoir qu’il est vivement conseillé de laisser tomber le GPS si on ne sait pas l’utiliser car cela compliquerait encore plus les choses.

Pour profiter au maximum de la sensation que procure l’aventure en randonnée, utiliser un GPS est conseillé. Par contre, pour éviter tous problèmes, il est préférable d’emporter des piles de secours.

Tous nos conseils pour des vacances bivouac avec des enfants en bas âge
Voyage à vélo ? Le kit réparation à avoir sur soi